Faire du sport nous rend-il plus intelligent ?

Il est courant que le sport et la santé sont étroitement liés. Hormis ses bienfaits physiques et mentaux, une étude le prouve, la pratique d'une activité physique contribuerait à améliorer nos performances intellectuelles...

                                                                            Activité sportive du Shizen-Sport-Truck

 

 Comprenons comment, dans une interview de la neurobiologiste Lucy Vincent pour Madame Figaro, le sport peut-il nous rendre plus intelligent. 

 

Le sport : impact neurologique considérable

 

Lorsque vous faites de l’exercice, de nouveaux neurones se forment et de nouvelles connexions synaptiques se développent. L’augmentation du rythme cardiaque et de la circulation sanguine permet au cerveau d’être davantage oxygéné et ainsi garantir un bon approvisionnement en énergie. Une pratique sportive régulière déclenche a donc un impact réellement positif sur le plan neurobiologique.

 

La neurobiologiste Lucy Vincent rejoint cette analyse en expliquant que le développement intellectuel passe notamment par le sport : “On savait déjà que le sport était utile pour lutter contre la dépression. Je vais plus loin en affirmant que tout commence par le sport. C’est le mouvement qui entraîne des connexions neuronales dans le cerveau. Tout ce qui nous paraissait mystérieux, et dématérialisé (l’intelligence, l’état d’esprit, la conscience de soi…) est en fait très physique.”

 

Une sédentarité néfaste pour le corps et le cerveau

 

Selon l’enquête CoviPrev de Santé publique France, le confinement à fortement impacté les pratiques sportives: près de la moitié des personnes interrogées ont déclaré une diminution de leur activité physique. On peut rapidement établir un lien entre la hausse du taux de sédentarité et les risques pour la santé.

“La vie confinée dans les bureaux, la station assise pendant des heures, la sédentarité, le manque de lumière nous éloignent de notre corps […] Pour nous, les adultes, il y a un lien évident entre cet abandon du corps qu’on a accepté et la déprime, ou le mal être.”

 

       – Lucy Vincent, neurobiologiste et chercheur au CNRS.

 

La sédentarité pousse les individus à se renfermer et empêche le développement sportif et intellectuel : elle représente un réel frein pour la croissance neurologique. On peut donc considérer à travers ces divers aspects, que le sport représente un levier actif du développement intellectuel et de l’intelligence.

 

 

Retrouvez l’interview de Lucy Vincent en intégralité : https://madame.lefigaro.fr/bien-etre/psycho/lucy-vincent-neurobiologiste-marcher-rend-intelligent-20220911