Sport-Management-System est intervenu le jeudi 09 septembre, puis la semaine du 13 au 17 septembre 2021 chez Orange, à Châtillon, afin de proposer ses activités sportives ludiques de #Teambuilding.

Afin de préparer le retour sur site des collaborateurs, Orange a fait appel aux services de Sport-Management-System, en programmant la conférence Mondô avec Benoit Campargue le jeudi 09 septembre, et une semaine de Cross-training pour les collaborateurs, tous les jours de la semaine du 09 septembre, de 11h15 à 14h15.

Benoit Campargue, ancien champion d’Europe de Judo, ex-entraineur de l’équipe nationale de France de Judo et notamment de Teddy Riner et de Romain Grosjean, a réalisé au cours de sa conférence, différents parallèles entre son expérience de sportif de haut niveau, et le monde de l’entreprise. Les points forts de sa conférence dynamique, traitaient de l’importance du collectif, de la cohésion d’une équipe, permettant un engagement sans faille, et une pleine mobilisation des parties prenantes dans la réussite du projet. Au cours de cette conférence interactive, les collaborateurs ont également eu l’occasion de participer à un échauffement ludique au début de la conférence, et de clôturer par une série d’étirements.

Toute la semaine sportive de Team Building, à la suite de la conférence Mondô, se déroulait de 11h15 à 14h15, avec plusieurs sessions de 20 à 30mn. Les collaborateurs, ont pu s’organiser alors à l’avance, pour s’inscrire sur les créneaux de la semaine qui les arrangeaient le plus.

L’équipe du Sport-Management-System, intervenant sous le prisme de sa marque Shizen-Sport-Truck, était composée de 2 coachs, et d’un responsable logistique.

En plus de mobiliser les différents participants autour des pratiques sportives ludiques et inédites, un échange constructif a pu se faire, avec notamment la mise en exergue des notions de bien-être au travail, de cohésion, de qualité de vie au travail, de sens au travail, de l’importance de pratiquer une activité sportive régulière afin d’améliorer la santé physique et psychique tout en luttant contre les risques de sédentarité, et des activités sportives inédites proposées par Sport-Management-System, permettant de rendre le sport accessible à tous et d’enlever tous les freins de la pratique sportive, avec son concept innovant de sport mobile.

Cette semaine sportive de team building, a permis de créer du lien social entre les équipes d’Orange, qui pour certaines n’avaient pas souvent l’occasion de se côtoyer, et de remobiliser les équipes, dans le cadre de leur retour sur site.

Face au Covid-19, le sport participe à une meilleure santé physique et mentale. En sortie de crise, le sport va contribuer à la reconstruction du lien social dans une ambiance conviviale et égalitaire, tout en étant centrée sur la relation humaine et la solidarité

www.sport-management-system.fr

La crise a démontré l’importance de l’activité physique en tant que levier de bien-être en télétravail. En sortie de crise, il permettra de remobiliser et reconnecter les collaborateurs au service de la relance. Les activités douces ou sportives remobilisatrices vont permettre de retrouver le collectif centré sur l’entraide et la collaboration autour d’ateliers sportifs inédits.

Article Le Point Source AFP Modifié le 26/11/2020 à 06:30 – Publié le 26/11/2020 à 01:27 | Le Point.fr

Le Covid-19 n’est pas une excuse, il faut bouger, somme l’Organisation mondiale de la santé, qui a publié ses nouvelles directives sur l’activité physique en période de Covid19.

photo Le Point

La pandémie du coronavirus ne doit pas être une excuse, «  il faut rester actif  » quel que soit son âge et son état de forme, encourage l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui a publié mercredi 25 novembre 2020 ses nouvelles directives sur l’activité physique. «  Si nous ne restons pas actifs, nous courons le risque de créer une autre pandémie de mauvaise santé. Le résultat d’un comportement sédentaire  », a mis en garde Ruediger Krech, chargé de la promotion de la santé à l’OMS.

La pandémie et les mesures de confinement ont restreint les déplacements et encouragé les comportements sédentaires de type «  binge watching  » (visionnage en rafale), assis sur un canapé. Pour l’heure, il n’y a pas encore de statistiques fiables, mais les confinements, restrictions de déplacements, fermetures de salles de sport ou de danse ont poussé beaucoup de gens à rester chez eux et interrompu les habitudes d’une activité physique régulière. Même avant la pandémie, la majorité des gens ne bougeaient pas assez, souligne l’OMS dans ces directives qui encouragent tout un chacun à bouger plus.

«  Chaque mouvement compte  »

L’activité physique régulière est essentielle à la santé physique et mentale et pour prévenir les maladies cardiaques, le diabète de type 2 et le cancer. Elle aide aussi à réduire la dépression, l’anxiété et le déclin cognitif, améliore la mémoire et stimule la santé cérébrale de manière générale. «  Chaque mouvement compte  », souligne dans un communiqué le directeur général de l’agence onusienne, Tedros Adhanom Ghebreyesus, reprenant le slogan de ces nouvelles directives. «  Être physiquement actif est indispensable pour la santé et le bien-être, cela peut aider à ajouter des années de vie et de la vie aux années.  » Et tout le monde peut et doit bouger : jeunes, vieux, femmes enceintes, quelle que soit la forme physique. Entre quatre et cinq millions de décès pourraient être évités chaque année si la population mondiale était plus active physiquement, souligne le document.

Pour l’OMS, les adultes devraient pratiquer au moins «  150 à 300 minutes d’activité physique aérobique d’intensité modérée ou au moins 75 à 150 minutes d’activité physique aérobique d’intensité soutenue ou une combinaison équivalente d’activité physique d’intensité modérée et soutenue par semaine pour en retirer des bénéfices substantiels  ». Et surtout, n’oubliez pas la musculation deux fois par semaine. Pour les enfants et les adolescents, l’agence recommande «  au moins 60 minutes par jour en moyenne d’activité physique essentiellement aérobique d’intensité modérée à soutenue et ce, tout au long de la semaine  ». Et l’OMS ajoute en rouge dans le résumé des recommandations : «  LIMITER le temps de sédentarité, et en particulier le temps de loisir passé devant un écran  ».

Activité physique en période Covid19, nous sommes « Loin du but »

Selon l’agence, un quart des adultes et 80 % des adolescents ne remplissent pas ces objectifs. Un phénomène inquiétant parce que la sédentarité, qui figure pour la première fois dans les directives, a des conséquences sur la santé et peut susciter toute une palette d’effets délétères pour la santé. Au niveau mondial, cette inactivité coûte cher en soins directs 54 milliards de dollars, et 14 milliards de plus en pertes de productivité.

Fiona Bull, qui s’occupe de l’unité d’activité physique de l’OMS, a souligné que les bracelets connectés et autres montres intelligentes pouvaient être fort utiles pour aider les gens à bouger plus. «  Nous avons tendance à sous-estimer combien de temps nous sommes sédentaires  », a-t-elle expliqué, indiquant que l’agence essaye de rendre ces objets plus largement disponibles. Pour ne pas décourager, les directives mettent en exergue «  à quel point les activités que vous pouvez faire tous les jours comme partie intégrante de votre vie quotidienne que ce soit à la maison, dans les transports ou au travail, sont bénéfiques  », a souligné Ruediger Krech.

Séance de sport extérieur réalisée par Sport Management System pour le groupe Atos

Sport Management System – Article PBI France :

« L’objectif est fixé. Pour préparer les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, le gouvernement cherche à encourager les Français à pratiquer une activité sportive, en particulier du sport en entreprise. Plusieurs pistes, dont la pratique du sport en milieu professionnel, ont été envisagées pour atteindre le chiffre de 3 millions de sportifs supplémentaires d’ici 2024. Une formule pourrait rencontrer un certain succès, puisque 100 % des chefs d’entreprise qui ont essayé le sport en entreprise le conseille à leurs collègues.

Des mesures pour faciliter le sport en entreprise

Seulement 13 % des salariés pratiquent une activité sportive régulière, d’après l’Eurobaromètre Sport and physical activity. Ce chiffre s’explique notamment le coût élevé de certaines activités, l’aspect chronophage ou simplement un accès difficile à des infrastructures adaptées.
Mais il y a des raisons de rester optimiste. Un récent sondage OpinionWay révèle que 80 % des salariés seraient prêts à pratiquer une activité physique si elle était proposée par l’entreprise.

Pour développer la pratique du sport en entreprise, le gouvernement a mis en place plusieurs mesures dans le cadre de son plan pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, dévoilé en fin 2019. Parmi celles-ci notons, l’exonération des taxes relatives aux avantages en nature lors de la prise en charge des activités physiques par l’entreprise. ».

Dans un contexte en tension, où de nombreux salariés se sentent isolés et stressés, en particulier en situation de télétravail, nous avons posé quelques questions à Benoit Campargue, directeur exécutif de Sport management System.

L’interview de la semaine avec Benoit Campargue

Comment définiriez-vous l’offre Sport management System?

BC : « Nous sommes des artisans du bien-être et de la cohésion en entreprise. Chez Sport Management System, nous parlons d’ateliers et non de séances, nous parlons d’expression corporelle plutôt que de sport qui n’est pas l’apanage de tous les collaborateurs. Dans tous les cas, c’est bien plus que du sport. ».

Quels sont les bienfaits de ces ateliers?

BC : « Ils permettent d’évacuer le stress et surtout de rencontrer les autres salariés au travers d’un moment aménagé pour une meilleure déconnexion et une meilleure convivialité, ce qui permet d’améliorer les relations des uns aux autres. Qu’ils soient réalisés en présentiel ou en distanciel, ces ateliers sont faits pour obtenir une vision positive de l’autre, le plus fort aide toujours le plus faible. Ils permettent un meilleure vision de l’entreprise car nous mettons en avant les valeurs de l’entreprise concernée. Dans ces conditions et dans cet environnement positif, la confiance en soi n’en est que plus renforcée. ».

Qui anime ces ateliers?

BC : « Ce sont à la fois des enseignants, des animateurs, des entraîneurs et des organisateurs tout en étant issus pour la plupart du sport de haut-niveau mais sans que la performance physique intervienne ; c’est avant tout la qualité qui est proposée. Ils sont diplômés, assurés et formés au management par le sport : comment créer de la cohésion ? comment créer de l’engagement en entreprise ou comment favoriser la relation humaine au travers d’une séance de sport ? Ce sont ces questions qui m’ont amené à développer cette offre qui n’est pas du sport, mais une expression corporelle sous forme d’échanges afin que chacun s’exprime à son niveau, physiquement et mentalement. ».

Pour quels bénéfices ?

BC : « Aligner le physique et le mental tout en se régénérant est l’objectif de ces ateliers qui durent de 30 minutes à une heure selon les possibilités de chaque entreprise. Ces contenus sur-mesure et accessibles à tous les niveaux permettent des échanges forts au travers d’activités non standardisées et au plus près des besoins. ».

Les risques psychosociaux en augmentation au 4ème trimestre 2020

La dégradation de la santé mentale est un sujet qui préoccupe au plus haut point les pouvoirs publics une fois la tension hospitalière résorbée (voir article Les Echos) .  Une augmentation majeure des risques psychosociaux en entreprise est à craindre pendant et après le deuxième confinement.

La majorité des salariés qui pratiquent du sport en entreprise le font pour décompresser

La majorité des salariés qui pratiquent du sport en entreprise le font pour décompresser. Le rôle de l’activité physique et sportive, en particulier en entreprise, n’est plus à prouver. Selon une étude récente, les salariés qui pratiquent du sport en entreprise le font principalement pour décompresser (46%) et garder une bonne forme physique (40%). Et d’une manière générale, si les conditions étaient réunies, 78% des salariés seraient intéressés par la pratique de sport en entreprise, notamment les femmes (71%) et les moins de 30 ans (80%). Une opportunité à saisir pour les dirigeants et les DRH afin de limiter la casse.

Un taux de pratique féminine en entreprise de 80% chez Sport Management System

De plus, selon les français interrogés, l’entreprise qui propose du sport a une bonne image puisqu’elle est créditée globalement d’une note de 7,7/10, notamment des sportifs en entreprise (8,3/10) et des sportifs potentiels (8,6/10). Ces entreprises sont perçues comme étant modernes, dynamiques et prenant soin des salariés, principalement par les femmes et les moins de 30 ans. Sport Management System révèle un taux de pratique féminine de 80% lors des ateliers qu’elle met en place auprès de ses entreprises clientes. Une opportunité pour les femmes qui n’ont pas le temps, les conditions, la volonté ou les moyens de pratiquer chez soi.

Le sport en entreprise est de nouveau encouragé par le gouvernement

Aussi, le sport en entreprise est de nouveau encouragé par le gouvernement. Une nouvelle qui tombe à pic alors que les risques psycho-sociaux des salariés après ce 2ème confinement font craindre le pire d’après Olivier Véran, Ministre de la santé. Lors des débat sur le projet de loi de finances de la Sécurité sociale, le Sénat a voté à l’unanimité un nouvel amendement ce jeudi, pour favoriser la pratique du sport en entreprise et ne plus le considérer comme un avantage en nature, avec l’appui, cette fois-ci, du Gouvernement. Une nouvelle qui tombe à pic !

Après 5 ans passés au cœur du 12ème arrondissement à Gare de Lyon, le siège social de Sport Management System emménage dans le 14ème arrondissement, tout près du magnifique Parc Montsouris. Un site très agréable et pratique pour les moments de déconnexion de nos collaborateurs au travers d’un jogging ou d’une marche nordique dans le parc.

Les espaces de travail reflètent l’histoire de son fondateurs Benoit Campargue, champion d’Europe/monde de judo, ex-entraîneur national Olympique et entraîneur particulier de Teddy Riner. L’accès à la pratique sportive pour tous reste le fil conducteur, en particulier en entreprise et au plus près des populations grâce au Shizen-Sport-Truck. Deux axes majeurs en plus de l’organisation de Team buildings afin de redonner du sens et apporter du lien entre les services des entreprises impactées par la crise du Covid19.

La qualité premium du sport de haut-niveau au service de tous, en particulier pour les collaborateurs est l’Adn de Sport-Management-System!

Sport Management System organise des séances de sport pour le Groupe Atos

Nous avons mis en place des séances de sport en plein air au sein du Groupe Atos depuis 2016, pour le plus grand bonheur des collaborateurs.

Sport Management System organise des séances de sport pour le Groupe Atos

Cécile Cotrez et les participants du groupe Atos

Témoignage de Cécile Cotrez, manager du service financier du Groupe Atos à Bezon:

Ces séances de sport extérieur, au nombre de deux par semaine, ont été organisées par Sport Management System dans un premier temps pour les personnes des départements Finance à Bezons et dans un deuxième temps pour les autres salariés très demandeurs.

« Tout le monde en ressort revigoré »

Le fait de se dépenser en plein air, dans le parc le plus proche, permet une véritable déconnexion d’une heure. Par ailleurs, cela a permis aux collaborateurs des différents services qui n’étaient pas amenés à se croiser, de faire connaissance dans un environnement détendu; cela a créé de belles amitiés ! Bref, tout le monde en revient revigoré.

« Le jour de la séance est celui où on a envie de venir au bureau »

Certains collaborateurs m’ont indiqué que le jour de la séance de sport était le jour où ils se réjouissaient de venir au bureau le matin ! D’autres affirment que l’après-midi est comme un matin après la séance de sport extérieur.

Les séances de sport extérieur sont les seules autorisées par les mesures sanitaires

Entre temps, le Covid19 et le confinement sont passés par là; néanmoins les collaborateurs ont rapidement demandé à reprendre les séances de sport de nature (les seules autorisées par les mesures sanitaires), ce qui a pu être mis en place très rapidement grâce à la réactivité de Sport Management System et de ses coachs de haut-niveau, et ce, pour la plus grande joie des participants(es).

Bienvenue à Solène Levassor qui a rejoint l’équipe SPORT MANAGEMENT SYSTEM au siège social dans le 14ème arrondissement de Paris. L’équipe se renforce de la persévérance et de la détermination de Solène à imposer notre marque autour du bien-être et de la santé des collaborateurs.

« Ceux qui sont amenés à prendre la parole en public ou à s’exprimer à la télévision s’en font généralement une montagne. Ils imaginent qu’ils ne seront efficaces que s’ils détiennent un certain talent oratoire. Ils se trompent ! » – Jean-Pierre Verret, Directeur de Expression Conseil

Le pouvoir de conviction repose sur quelques règles élémentaires de média-training

Leur pouvoir de conviction repose sur quelques règles élémentaires et passe par l’application de techniques simples. Ces techniques s’apprennent facilement. C’est la raison d’être d’Expression Conseil qui en a fait son métier depuis 25 ans avec un crédo : ce qui se conçoit bien s’exprime clairement et les mots pour le dire viennent aisément. Les députés, sénateurs, DRH, chef d’entreprises, avocats ou sportifs de haut-niveau tels que Teddy Riner (judoka) ou Adam Eteki (pilote automobile) mais aussi des personnes en recherche d’emploi dans le cadre d’une préparation à l’embauche, sont maintenant convaincus du bien fondé du média training après être passé chez Expression Conseil.

Le media-training a pour ambition de transmettre au mieux un message

Le média-training permet de muscler votre message, affiner votre posture, captiver l’attention, être plus sûr de vous et ne pas tomber dans d’éventuels pièges tendus . Outre un travail sur l’image qu’on renvoie et l’anticipation des questions, le media-training a pour ambition de transmettre au mieux un message; c’est une formation destinée aux dirigeants et porte-parole de l’entreprise pour les préparer à affronter les situations de crise: dialogue social, cse, délocalisations, intégration, fusions, ventes…

Faites appel à un professionnel

L’objectif prioritaire est de réussir à faire passer le message essentiel selon le contexte, sans tomber dans les travers du manque de clarté, de cohérence, ou de vocabulaire abstrait.

Faites appel à un professionnel tel que expression conseil, partenaire de Sport Management System; il a, en effet, l’expérience et la crédibilité nécessaires pour vous entraîner. Avec son oeil extérieur, il sera en mesure de vous critiquer et ne sera pas tenté d’utiliser les informations stratégiques que vous lui communiquerez.

Pour en savoir plus: Expression Conseil, 5 rue Edouard Fournier 75016 Paris, http://www.expression-conseil.com/ Tél: 01 45 04 80 10