Les risques psychosociaux en augmentation au 4ème trimestre 2020

La dégradation de la santé mentale est un sujet qui préoccupe au plus haut point les pouvoirs publics une fois la tension hospitalière résorbée (voir article Les Echos) .  Une augmentation majeure des risques psychosociaux en entreprise est à craindre pendant et après le deuxième confinement.

La majorité des salariés qui pratiquent du sport en entreprise le font pour décompresser

La majorité des salariés qui pratiquent du sport en entreprise le font pour décompresser. Le rôle de l’activité physique et sportive, en particulier en entreprise, n’est plus à prouver. Selon une étude récente, les salariés qui pratiquent du sport en entreprise le font principalement pour décompresser (46%) et garder une bonne forme physique (40%). Et d’une manière générale, si les conditions étaient réunies, 78% des salariés seraient intéressés par la pratique de sport en entreprise, notamment les femmes (71%) et les moins de 30 ans (80%). Une opportunité à saisir pour les dirigeants et les DRH afin de limiter la casse.

Un taux de pratique féminine en entreprise de 80% chez Sport Management System

De plus, selon les français interrogés, l’entreprise qui propose du sport a une bonne image puisqu’elle est créditée globalement d’une note de 7,7/10, notamment des sportifs en entreprise (8,3/10) et des sportifs potentiels (8,6/10). Ces entreprises sont perçues comme étant modernes, dynamiques et prenant soin des salariés, principalement par les femmes et les moins de 30 ans. Sport Management System révèle un taux de pratique féminine de 80% lors des ateliers qu’elle met en place auprès de ses entreprises clientes. Une opportunité pour les femmes qui n’ont pas le temps, les conditions, la volonté ou les moyens de pratiquer chez soi.

Le sport en entreprise est de nouveau encouragé par le gouvernement

Aussi, le sport en entreprise est de nouveau encouragé par le gouvernement. Une nouvelle qui tombe à pic alors que les risques psycho-sociaux des salariés après ce 2ème confinement font craindre le pire d’après Olivier Véran, Ministre de la santé. Lors des débat sur le projet de loi de finances de la Sécurité sociale, le Sénat a voté à l’unanimité un nouvel amendement ce jeudi, pour favoriser la pratique du sport en entreprise et ne plus le considérer comme un avantage en nature, avec l’appui, cette fois-ci, du Gouvernement. Une nouvelle qui tombe à pic !